recettes, coups de coeur, jardinage…et le coin des instit

Le dormeur du val – Arthur Rimbaud

Pour Arthur Rimbaud, l’horreur de la guerre (en ce qui le concerne : la guerre franco-allemande de 1870 et la Bataille de Sedan, non loin de son Charleville natal) lui a inspiré de nombreux textes, l’un des plus célèbres par la sobriété de sa dénonciation est peut-être le sonnet « Le Dormeur du Val ». Mais on y retrouve des thèmes chers à ce poète, ce génie : l’homme, la nature, la mort.

Le Dormeur du val est un des premiers poèmes de Rimbaud, alors qu’il est en fugue, âgé de 16 ans.

Le manuscrit (depuis WIKIPEDIA)

C’est un trou de verdure où chante une rivière
Accrochant follement aux herbes des haillons
D’argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c’est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l’herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

7 octobre 1870

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s