recettes, coups de coeur, jardinage…et le coin des instit

En passant par Bonnal – Doubs

Bonnal est une petite commune du Doubs dans le canton de Rougemont, à la limite de la Haute-Saône avec la rivière l’Ognon qui marque sa délimitation géographique. Ce village est situé sur la rive gauche de la rivière.

Le nom du village a connu plusieurs orthographes avant de se fixer au XIVème siècle. Il viendrait du celte et signifierait « élévation au dessus de l’eau ». La présence humaine est attestée dès le Néolithique, en amont du village.

Au Moyen-Âge, le village dépend de la Seigneurie de Rougemont, et son histoire est intimement liée aux forges, qui existaient déjà en 1545. Au XVIIème siècle, le fourneau s’éteint : c’est la guerre de Dix Ans en Franche-Comté. C’est une période très dure, et le village va presque disparaître : en 1657, il ne reste que 3 habitants. Au XVIIIème siècle, la famille de Moustier reprend l’industrie locale en main, avec la forge et le moulin. La forge connaît son apogée au milieu du XIXème siècle avant de s’éteindre en 1860.

Au recensement de 2006, ce village comptait 27 habitants. Nombre qui augmente fortement aux vacances d’été du fait de son camping international.

………………………………………………………………………….

C’est à cet endroit que se termine la descente de l’Ognon depuis la base nautique de Villersexel.

………………………………………………………………………….

L’église, une ancienne ferme et ce bâtiment comprenant une horloge et terminé en « chapeau de gendarme ». Il s’agirait de la réserve d’eau du village (à vérifier!)

………………………………………………………………………….

Comme dans beaucoup de villages, on trouve une statue de la Vierge.

………………………………………………………………………….

Le long de la route est parsemé de fleurs sauvages: mauves, chicorée, géranium des bois et une que je ne sais pas identifier (si un lecteur averti peut me donner le nom, d’avance, merci!)

………………………………………………………………………….

Attenant au camping, à quelques mètres, et pourtant dans le département de la Haute-Saône, se trouve le restaurant de la Forge (dont j’ai déjà parlé dans un autre article).

Par l’entrée menant à ce restaurant, nous accédons aux plages aménagées du lac où de nombreux estivants viennent se rafraîchir l’été. Un circuit autour du lac est balisé et c’est de là qu’on aperçoit les « cabanes » perchées dans les arbres et qui permettent de passer une nuit peu ordinaire. Pour tout renseignement, se référer au site Les cabanes des grands lacs.

Les forges et le moulin aujourd’hui réhabilités servent de toile de fond à un établissement prestigieux dans un environnement préservé de nature et d’eau. Le Val de Bonnal souffle cet été ces trente bougies.

Publicités

2 Réponses

  1. Il est connu ce camping! Le camping…nostalgie… Quand j’étais étudiant, j’adorais partir en camping, il y a toujours une bonne ambiance et c’est pas cher.

    30 juin 2010 à 12 h 21 min

    • Je ne suis jamais allée au camping (trop près de chez moi lol) mais le restaurant et les baignades au lac sont coutumiers dans la famille depuis …euh…fort longtemps.

      30 juin 2010 à 13 h 24 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s