recettes, coups de coeur, jardinage…et le coin des instit

Pétales fragiles

« Pâquerettes, taches de douceur sur la joue du gazon »

Elle est née, hier, sans annoncer sa venue, seule au milieu du pré dans l’herbe moelleuse.

Petite fleur qui nous dit annoncer le printemps, tu as fait fi de la neige de la veille pour mieux t’affirmer. Tu as affronté la douleur et le froid pendant ce long hiver et quelle métaphore tu me donnes sur la vie et l’envie qui renaît après l’épreuve.

A peine éclose, je t’ai aperçue dans ma pelouse, petite fleur à la robe blanche et au cœur d’or alors que je faisais quelques pas nonchalants. Quelques heures après, alors que je suis revenue te voir, tu avais déjà fermé tes fleurs annonçant la nuit qui tombait comme à ton habitude. Par cette faculté, tu as le don aussi de prédire une averse prochaine.


Publicités

2 Réponses

  1. Le printemps est déjà chez toi… Quelle chance!

    2 mars 2011 à 12 h 30 min

    • La différence d’altitude mon amie, tout simplement :-)

      3 mars 2011 à 11 h 58 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s