recettes, coups de coeur, jardinage…et le coin des instit

Moralité

Derrière la porte

Je me demande souvent ce que je trouverais en ouvrant la porte qui mène à ma mémoire enfouie. J’aimerais pouvoir l’ouvrir pour y découvrir ce qui a décidé de ma vie actuelle, ce qui bouscule mon existence, ce qui fait que je ne me sens pas moi au sein de cette société.

Peut-être qu’en franchissant le seuil , je découvrirais ce long couloir de la maison de mon enfance qui me revient en souvenir. Ce long couloir où nous courions pour aller justement se cacher derrière une de ces portes et qu’il fallait ouvrir l’une après l’autre pour te retrouver toi mon frère qui avait l’art de disparaître avant même que le jeu ne soit commencé.

Et si derrière chaque porte se cachait une face de sa personnalité? Le moment infime où se décide l’avenir?

Je me demande ce qu’il y a derrière cette porte? Ai-je ouvert la bonne, le jour de mon départ vers la vie?


Danse la vie

Ma balade en forêt ce matin m’a fait découvrir un sentier où je n’avais pas encore posé les pieds. J’ai hésité d’abord puis l’envie de découvrir plus encore a été la plus forte. J’ai alors écouté le bruissement des feuilles dans le grand chêne qui se trouvait à ma droite, aperçu plus loin une merlette qui dansait sur la musique de la forêt. Cette musique que tu ne peux apprécier que si tu prends le temps de t’arrêter et d’écouter. Oui intéresse-toi à la musique de la nature, à la symphonie de la vie. Tu feras alors comme cette merlette, tu danseras la vie. Mais ne choisis pas la danse rapide, danse lentement car la vie est courte.

Ne cours-tu pas assez toute la journée ? Entends-tu vraiment la réponse à la question que tu as posée? N’as-tu pas perdu le contact avec un ami parce que tu n’as pas pris le temps de l’appeler, de lui écrire?

Pose-toi pour apprécier ce qui t’es donné chaque jour pour ne rien manquer au plaisir quotidien.

Telle est ma devise depuis que la chanson de la vie a failli se terminer pour moi il y a bientôt un an …

         Chante et danse encore longtemps !

 


Il suffirait de peu

Et si on faisait semblant de faire semblant de rien,
juste un peu fermer les yeux,
rien que  croire juste un tout petit peu

Que les hommes penseront à demain!


Petite fée

 Djamila, petite poussinette de 7 ans, partagée entre l’amour que lui porte ses parents et la déchirure qui se produit dans le couple.

Petite bonne femme, qui – parce que papa a retrouvé un travail – se doit de gérer la fratrie jusqu’à signer le cahier de son petit frère car maîtresse commence à crier. Le cahier est sorti de la classe depuis une semaine déjà !

Petit papillon dans ma classe, toujours à voleter de droite de gauche sans jamais se poser plus de deux minutes.

Petite désespérée qui – puisque fête des mères il y a – pensait revoir sa maman partie depuis 3 mois et à qui papa refuse la garde du Week-End.

Petite puce qui là, devant mon moi, pleure à chaudes larmes :  Tu ne comprends pas la vie des grands. Tu as ce petit présent à offrir et dimanche qu’en feras-tu? Maman ne sera pas là, dimanche ne changera rien, dimanche sera un jour comme un autre avec un peu plus de peine dans ton coeur de petite princesse.

Dans un sanglot, plus fort encore, tu m’expliques  -toi à 7 ans- que tu n’emmèneras pas le cadeau à la maison puisqu’il ne pourra être offert. Et là, les larmes qui s’accumulaient au bord de mes paupières, glissent lentement le long de mes joues.

T as beau être instit’, avoir une certaine dose de psychologie, dans ces moments-là, tu es MAMAN …

Alors oui, ma « louloute », dimanche j’aurai une pensée énorme pour toi et peut-être que la magie aura lieu …


question de point de vue

«Vous pouvez vous désoler que les roses ont des épines mais vous pouvez aussi vous réjouir que les épines ont des roses.» – Tom Wilson


           Ne vaut-il pas mieux adopter une attitude positive pour les choix de la vie afin qu’elle soit meilleure et plus apaisante?

          Une simple vision des choses peut alors avoir des répercussions sur les moments futurs.



Laisser partir?

Est-il possible qu’un jour toutes les merveilles de la Terre puissent disparaître?

Pourquoi le mal qui ronge l’homme et la planète se répand-il au fil des heures?

J’ai la mélancolie de mon enfance : de la neige qui tombe en hiver, des feuilles tendres du printemps, du ruisseau rafraîchissant de l’été et des paysages automnaux.

Je suis épuisée par tant de laxisme, fatiguée de voir ce qu’on a fait de ce cadeau qu’on nous avait offert, désolée de le transmettre en cet état à nos enfants.


Coucher de soleil

Vite fait, une image que j’ai voulu fixer alors que j’étais assise sur la terrasse hier soir. Tranquillement, savourant la  journée qui se termine.

La forêt et la campagne à quelques pas, mon univers, ma ressource…